Laissez votre colonne vertébrale se déployer sans entrave



 Allez à la rencontre de votre équilibre 



gagnez en souplesse et en fluidité 



Portez sans efforts en utilisant la force gravitaire


Soulagez douleurs et compressions



Accédez sans crier gare à une nuée de sensations nouvelles ou oubliées

Technique ALEXANDER

Une pratique de conscience de l'équilibre et du mouvement élaborée il y a plus d'un siècle et dont sont issues certaines pratiques plus célèbres comme la méthode FELDENKREIS, ou la GESTALT thérapie.

Le savoir qu'elle transmet est toujours bien méconnu de notre société qui tend à relayer d'énormes erreurs sur la physiologie humaine, erreurs aux conséquences parfois fort douloureuses. 

Ses principes simples et accessibles à tous continuent d'être aussi révolutionnaires pour chaque nouvelle personne qui les découvre.

Elle est enseignée dans les écoles d'excellence de danse, de musique et de théâtre du monde entier pour la simplicité, l'amplitude et la fluidité auxquelles elle permet d'accéder. 

Elle permet également de soulager radicalement maux de dos et troubles musculo-squelettiques. 

Enfin et surtout c'est une puissante accélératrice de  joie de vivre !


CROYANCES ABSOLUMENT FAUSSES 

auxquelles 95% d'entre nous croient dur comme fer 


"Pour ne pas avoir le dos courbé je dois
me tenir droit"


"Si mon épaule est tendue, il faut que je la
relâche"


"Je suis plus solide debout si mes jambes sont
tendues et bien calées"


"Pour m'assouplir je dois
m'é-tirer"


"Je dois
pousser sur mes jambes pour me relever du sol, donner un coup d'abdos pour me relever si je suis assis".


Quand je porte quelque chose de lourd
ce sont mes bras qui portent c'est pour ça qu'il faut qu'ils soient bien musclés.


J'ai un meilleur accès à mes sensations et je sens mieux ce qui se passe en moi si
je me concentre dessus et que je ferme les yeux.


Formations financées disponibles dans le cadre de la formation continue des artistes de spectacle vivant.

Cécile est professeur certifié (ATI) de la Technique Alexander depuis 2012.

Elle l'enseigne à des musiciens, chanteurs, acteurs, danseurs en particulier et en groupe dans des écoles de formations artistiques. Elle intervient régulièrement au conservatoire de Saint-Denis.


Elle enseigne également régulièrement comme professeur invité au South Bank Alexander Center de Londres.


Régulièrement, des artistes ou des pédagogues se font financer des séries de 10 à 30 séances individuelles par la formation continue. 

La question de la GRAVITÉ en technique Alexander

La Technique Alexander 

permet d'accéder rapidement à du confort, à de la légèreté, à l'apaisement de douleurs chroniques qui paraissent vouées à nous accompagner ad vitam, à une force et une souplesse qu'on pensait ne pas avoir (pas assez musclé, trop raide) juste en renversant certaines croyances et en éprouvant très simplement qu'il y a d'autres chemins pour effectuer une même action. 


Le cerveau humain est une machine à créer des raccourcis, cela a sauvé la vie à notre espèce. Malheureusement une fois le raccourci créé, il nous est difficile spontanément de ré-accéder aux autres chemins. Ceux-ci existent pourtant. 

 

Le professeur d'Alexander joue le rôle d'un guide qui débusque les sentiers parallèles et met à jour les croyances fausses.


Soi-même et la plupart des objets que nous portons peuvent devenir soudain très légers non pas par magie mais grâce à de la physique et de la biologie pure. 

Changer l'usage de soi

 

À travers cette technique, on change radicalement la gestion des parties de soi qui posent problème (ma douleur à l'épaule, mon bassin trop "cambré", mon côté plus tendu que l'autre...), au lieu de les isoler et de les faire rentrer dans le rang de force, on met à jour la façon dont elles sont RELIÉES, INTÉGRÉES au système (soi), ce faisant le problème se dissout de lui-même et on se retrouve plus présent, plus entier.

L'endroit de la tension n'est que le symptôme d'un rapport de forces inégal ailleurs. Transformer le symptôme pour le faire rentrer de force dans une case confortable préconçue sans s'attaquer au déséquilibre qui en est à l'origine renforce le problème jusqu'à lui donner des proportions souvent vraiment incommodantes...

 Quels effets ? 


Pour celui qui vient en séance, l'effet ressemble à celui d'une séance d'ostéopathie ou d'acupuncture : on se sent un peu bizarre, plus léger, un peu changé, un peu groggy.  Une différence fondamentale avec ces pratiques de soin, c'est que ces dernières agissent sur nous à notre insu, tandis que l'Alexander est un apprentissage, assez rapidement les outils que vous avez découvert vous appartiennent et vous pouvez accéder à vos ressources (de lien, de souplesse, de force, de circulation...) en autonomie par la conscience.


Comme pour le vélo ce que vous apprenez vous appartient, vous ne pouvez plus l'oublier. 

 Mon exemple est parlant et typique : 

Entre l'âge de 20 ans et de 30 ans j'ai enchaîné les névralgies cervico-bracchiales, j'en ai eu 4 très violentes m'obligeant à porter des minerves, puis vers 30 ans j'ai rencontré la technique. J'en ai 42 et je n'ai jamais plus eu ce souci. 

Comment ça se passe ?

On joue d'abord avec des mouvements très simples: s'assoir / se lever, marcher, être immobile, l'immobilité est un leurre, l'immobilité est en fait une forme particulière de mouvement..

Certaines séances se font allongé sur table de massage. 


Le professeur stimule l'élève avec le toucher et la parole et l'aide à prendre conscience de la façon dont il organise son équilibre, et des potentialités auxquelles il a accès à chaque instant, de façon à pouvoir choisir à nouveau en conscience, là où un choix subconscient se faisait éliminant toute autre option...


Une séance dure environ une heure.  

Il est conseillé au départ de pratiquer une fois par semaine sur une dizaine de séance, puis selon les besoins et désirs de l'élève.
  

L'autonomie ne s'acquiert pas en une séance, mais je n'ai jamais vu qu'au bout d'une dizaine, déjà, des choses radicales dans l'équilibre n'aient pas été transformées amenant souplesse, mobilité, verticalité et soulagement de douleurs physiques.


Tarifs

50€ la séance dans mon espace à Saint-Denis
entre la gare de Saint-Denis – RER D et ligne H – et le métro porte de Paris ligne 13
70€ à domicile chez la personne

Facilités de paiement, étalonnages sur 3 à 10 mois.
Tarif réduit ou troc à discuter selon les ressources
Ce travail est D'UTILITÉ PUBLIQUE et accessible à tous.


Quelques témoignages


"Handicapée par une calcification à l'épaule... j'ai pu grâce aux conseils de Cécile rejouer avec un plaisir que je ne pensais plus pouvoir éprouver ... Souffrir en jouant était devenu mon quotidien et ma carrière en était terriblement ralentie. Aujourd'hui la médecine m'a aidé à éliminer cette calcification, certes ;  mais sans cette démarche de  globalisation du mouvement  et  de la pensée, je reproduirais les mêmes erreurs de posture en tension, et surtout je ne pourrai plus exercer mon  métier.
Et au-delà de cette aisance physique, qui m'a tant permis de libérer mon  jeu,  ma  sonorité s'est enrichie terriblement. J'ai toujours eu des facilités pour les finesses de nuances et j'appréhendais  de jouer  certains  répertoires demandant une très grande puissance  sonore. Mais au cours des séances, j'ai découvert que non seulement je pouvais  jouer du Jolivet (par exemple) avec beaucoup plus de facilité, mais encore en améliorant  mon interprétation de façon significative ! Mes graves peuvent enfin sortir nuance Forte, et avec la « bestialité » voulue par ce compositeur  !!! Et même en situation de déchiffrage, j'ai découvert que la pensée globale demandée par Cécile a surdimensionné mon efficacité ! Je lis plus facilement et mieux ma partition en ne me focalisant pas sur elle, c'est fou pour moi !" 
Patricia, flûtiste et professeure en conservatoire

"Les bénéfices dans mon jeu instrumental ont été rapides et assez spectaculaires, en tout cas vus de ma propre perspective. Une fluidité plus grande, des efforts physiques qui semblent dorénavant presque nuls, un son beaucoup plus puissant. Et surtout, des tensions qui ont peu à peu disparu grâce à une perception beaucoup plus globale des mouvements. Un plaisir physique à jouer qui permet de ne plus éprouver de fatigue et qui au contraire me redonne de la vitalité."
Dominique, violoncelliste et professeure en conservatoire

"Une des premières choses que je découvre lors des leçons d'Alexander, c'est qu'il ne s'agit pas exclusivement d'un travail sur le corps. Et d'ailleurs, même le mot "travail" semble inapproprié, en fait tous les mots que j'utilisais jusqu'alors semblent soudain inappropriés. La technique Alexander ne sépare pas le corps de l'esprit puisque "tout ça, c'est nous-même". Une conception qui convient bien à la chanteuse et professeur de chant que je suis car si je suis parfois confuse dans ma vie quotidienne, mon métier m'enseigne comment l'esprit agit sur le corps et inversement. 

C'est principalement cette notion qui domine pour moi dans ce que je reçois de la technique A.

Plus précisément, je découvre et m'étonne à chaque fois qu'une certaine forme d'aisance et d'harmonie semble s'emparer de mon corps comme par magie du "simple"fait de l'avoir pensé, conscientisé autrement. 

Mais d'abord un petit flash back. Mes tous premiers pas en Alexander m'ont vraiment donné le sentiment de ne rien savoir, de ne rien comprendre... Il m'a fallu plusieurs séances pour que mon esprit s'ouvre à une logique nouvelle, pour que de nouveau chemins de pensées, de perception, de conscience, se forment dans mon cerveau, c'est littéralement ce que je ressentais. [...] Les notions que je "sentais" si difficilement faisait sens au moins pour ma raison et faisaient écho à des observations que j'avais faites déjà dans d'autres domaines, d'autres circonstances. 

Parmi les propositions de la technique qui me parlaient, celle d'ouvrir sa conscience à tout ce qui constitue mon instant T, ne pas focaliser mon attention mais l'élargir. [...]

L'idée de rétablir le lien entre les différentes parties du corps, si elle m'a séduite, était plus nouvelle pour moi. Et au passage, j'ai presque honte de l'avouer tant il est évident que toutes les parties de notre corps sont reliées ensemble! Cette idée est une de celles qui a le plus un effet "magique" sur moi. C'est un véritable spectacle de voir comment le fait d'en prendre conscience modifie l'organisation générale du corps pour gagner en fluidité. D'autre part, je ne peux résister à la tentation de faire le parallèle avec des situations de la vie où la solidarité et le partage des tâches peuvent faire disparaître comme par enchantement une charge auparavant insurmontable. Je profite de cette digression pour glisser que la pratique de la technique Alexander m'invite à une réflexion sur nos modes de vies, sur la façon dont nous, êtres humains, nous percevons les uns les autres, interagissons, et comment notre monde s'organise en fonction de ça."
Frédérique, chanteuse, comédienne, danseuse et professeure de chant

 Ce travail est non seulement utile mais change la vie 

-des personnes souffrant de maux de dos ou de TMS 

-des personnes âgées en perte de mobilité, verticalité, équilibre... 

-des personnes atteintes de la maladie de Parkinson

-des personnes tendues 

-des personnes stressées 

-des artistes de spectacle vivant (musiciens, danseurs, acteurs) soucieux de gagner en puissance et en précision 

Discours du prix Nobel Nikolaas Tinbergen

Peter Nobes "It's not about posture !"

Marjorie Barstow

William Hurt présente la technique

  Frederick Matthias Alexander (1869–1955) 

 

FM Alexander était un acteur shakespearien qui souffrait d'aphonie et de  maux de gorge. Devant l'impuissance de la médecine à régler son  problème, il entreprit de s'observer attentivement et découvrit qu'il raidissait inutilement l'ensemble de son corps  chaque fois qu'il se préparait à réciter ou parler. Au bout de huit ans il résolut ses problèmes de voix. Il considérait la méthode scientifique empirique comme le fondement de son travail et utilisait l’auto-observation et le raisonnement pour rendre  l'exécution physique de n'importe quel mouvement plus facile :  s'asseoir, se tenir debout, marcher, utiliser ses mains, parler, etc.  Il parvint à transmettre ses découvertes à travers l'action combinée de consignes orales et de contact physique.

En 1930 Alexander crée une école de formation de professeurs de cette  discipline, jusqu'alors, il n'avait formé que certains de ses proches, de manière  informelle.


Des personnes célèbres ont étudié la technique Alexander : le  philosophe américain John Dewey qui fait référence en matière  d'éducation nouvelle, des écrivains tels qu'Aldous Huxley, Robertson  Davies, Roald Dahl, le dramaturge George Bernard Shaw, des acteurs tels  que Judi Dench, Hilary Swank, Sir Ben Kingsley, Michael Caine, Jeremy  Irons, Suzanna Hamilton, John Cleese, Kevin Kline, William Hurt, Jamie  Lee Curtis, Paul Newman, Mary Steenburgen, Robin Williams et Patti  Lupone, des musiciens comme Paul McCartney, Madonna, Yehudi Menuhin,  Sting, enfin le prix Nobel 1973 de médecine et de physiologie Nikolaas  Tinbergen.